Projets en cours

Évaluation d’un programme de mentorat pour soutenir la pratique professionnelle de nouveaux membres d’un ordre professionnel

Nathalie Lafranchise Département de communication sociale et publique

Chercheure principale : Marie-Ève Caty (Université du Québec à Trois-Rivières)

Pour remplir leur mission de protection du public, les ordres veillent à ce que leurs membres accomplissent leur profession de la bonne façon. Pour ce faire, ils contrôlent l’admission des membres et surveillent aussi leur exercice de la profession tout au long de leur carrière. Ils mettent aussi en place des activités pour soutenir le maintien et le développement de la compétence de leurs membres. C’est le développement d’activités de la sorte qu’a ciblées l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) dans les prochaines années. Les défis majeurs rencontrés par l’OOAQ sont les suivants :

  • l’augmentation des nouveaux membres qui exercent en bureau privé, et qui peuvent se retrouver ainsi plus exposés à l’isolement professionnel,
  • l’exercice autonome et indépendant des diplômés;
  • et la très grande diversité des domaines de pratique en orthophonie et en audiologie.

Ainsi, pour soutenir le développement professionnel des nouveaux membres, l’OOAQ a retenu le mentorat comme approche novatrice, car elle se distingue des activités de formation continue plus traditionnelles comme les formations en salle et en ligne déjà offertes. Le mentorat est une relation interpersonnelle, de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle le mentor, une personne d’expérience, partage sa sagesse et son expertise afin de favoriser le développement du mentoré.

Depuis, août 2018, l’OOAQ travaille à implanter, sous forme de projet-pilote, un programme de mentorat pour les nouveaux membres. À ce jour, une étude de besoin a été réalisée et le fonctionnement du programme de mentorat a été établi en se basant sur le modèle canadien de référence. Les prochaines étapes, qui constituent l’objet du présent partenariat, sont l’implantation et l’évaluation dudit programme selon les meilleures pratiques.

Ainsi l’objectif principal du partenariat est de soutenir l’OOAQ dans l’évaluation des impacts à court terme et du retour sur l’investissement d’un programme de mentorat visant à soutenir la pratique professionnelle de nouveaux membres à l’OOAQ. Les objectifs spécifiques sont :

  • évaluer le degré de satisfaction des participants au programme de mentorat;
  • mesurer l’impact du programme de mentorat sur le développement professionnel et le sentiment d’auto-efficacité des nouveaux membres;
  • obtenir une compréhension approfondie de l’expérience du mentorat telle qu’elle est vécue par les participantes et participats;
  • et calculer le retour sur l’investissement afin de mettre en regard les impacts attendus du programme de mentorat avec les ressources investies pour le coordonner.

Le programme de mentorat qui sera étudié a comporte une formation aux mentors et aux mentorés et une coordonnatrice assurera le suivi de la relation mentorale. Au total, 10 rencontres mentorales de 60 à 90 minutes chacune, étalées sur une période de 12 mois, sont prévues.

La méthodologie du projet s’appuie sur diverses stratégies de collecte de données :

  • des mesures pré-post au sujet du développement professionnel et de l’auto-efficacité des mentorés;
  • un questionnaire de satisfaction à la fin du programme;
  • des focus group avec les participantes et participants;
  • et un calcul du retour sur l’investissement.

La structure de gouvernance et de travail établi pour le projet favorisera ainsi une démarche de cocréation, de coconstruction et de coproduction caractéristique des recherches partenariales collaboratives.

Les résultats du projet serviront à éclairer la prise de décision de l’organisme partenaire quant à l’amélioration continue et la pérennisation du programme de mentorat et à étayer les connaissances quant à l’implantation des programmes de mentorat pour professionnels et à leurs impacts, pour que puisse en bénéficier d’autres Ordres ou groupes similaires.

CRSH Subvention engagement partenarial

Nathalie Lafranchise >

Trouver un autre projet >

Faculté de communication

La Faculté de communication est le plus important pôle d’enseignement, de recherche et de création en communication au Canada. Sa poursuite de l’excellence repose sur la qualité de ses programmes, la renommée de ses diplômés et son étroite collaboration avec les milieux professionnels.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Faculté de communication
Pavillon Judith-Jasmin
1495, rue St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3S1