Projets en cours

Couvertures médiatiques inégales : la politique, la presse, le genre et la race

Duval Dominic Département de communication sociale et publique

Les médias effectuent un ensemble de choix au quotidien, ceux-ci disposant de ressources limitées et devant sélectionner ce qui sera couvert ou non. Ce processus de sélection-production des nouvelles est généralement désigné comme la « médiatisation ». Sans grande surprise, cette médiatisation n’est pas neutre et n’est pas sans impact. Nous savons par exemple que les journalistes présentent souvent la politique comme étant une activité typiquement masculine et que les personnes racisées sont typiquement moins présentes dans les médias.

Malgré la qualité des études existantes, l’étude de la couverture médiatique des politiciennes et politiciens au Canada souffre d’un manque de systématisme et d’une absence complète d’études longitudinales. La plupart couvrent de très brèves périodes (souvent une seule élection), trop peu de candidats (souvent exclusivement les chefs de partis) et n’analysent que de très petits corpus (souvent une poignée d’articles ou d’extraits de téléjournaux). Qui plus est, les différentes recherches n’arrivent pas aux mêmes résultats. Comme les chercheures Maarja Lühiste et Susan Baducci le remarquent, nous sommes face à une compréhension limitée des raisons pour lesquelles certaines études démontrent une différence dans le traitement des politiciennes et politiciens, alors que d’autres ne sont pas en mesure d’arriver à ces résultats.

Dans cette perspective, ce projet a pour objectif de mesurer à quel point les politiciennes et politiciens fédéraux reçoivent un traitement différencié de la part des journalistes en fonction de leur genre et de leur race et, par la suite, d’expliquer ce traitement différencié. Plus concrètement, il cherche à dresser un portrait exhaustif et systématique de la couverture obtenue par toutes et tous les candidats et élus fédéraux depuis l’élection de novembre 2000 et à analyser les sources d’inégalités dans celle-ci.

CRSH Développement de Savoir, 2020-2022

Dominique Duval >

Trouver un autre projet >

Faculté de communication

La Faculté de communication est le plus important pôle d’enseignement, de recherche et de création en communication au Canada. Sa poursuite de l’excellence repose sur la qualité de ses programmes, la renommée de ses diplômés et son étroite collaboration avec les milieux professionnels.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Faculté de communication
Pavillon Judith-Jasmin
1495, rue St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3S1