Projets complétés

Les jeunes et le divertissement « connecté » : usages et significations du visionnement de films, de séries et de capsules vidéo sur Internet et via des périphériques mobiles

Christine Thoër Département de communication sociale et publique

Avec Florence Millerand (Département de communication sociale et publique, DCSP), Joseph Lévy (Département de sexologie) et Serge Proulx (École des médias)
En collaboration avec Pierre Barrette (École des médias) et Judith Gaudet (DCSP)

De plus en plus de jeunes Québécois utilisent Internet à des fins de divertissement. Parmi ces activités, le visionnement de films, de séries TV, de webséries et de vidéos constitue une activité qui s’est largement développée. Plusieurs facteurs contribuent au développement de ces pratiques. Les périphériques fixes et mobiles sont de plus en plus performants et accessibles. Par ailleurs, la qualité des réseaux Internet s’accroît, permettant le visionnement de vidéos ou de fictions, en direct comme en différé. Enfin, l’offre en ligne de contenus vidéo s’est multipliée et Internet permet plus de contrôle sur la sélection, la fréquence, la durée et les lieux de visionnement. Dans ce contexte, nous nous interrogeons à savoir comment le visionnement en ligne transforme le rapport des jeunes aux contenus de divertissement. Les objectifs de cette recherche sont de documenter les usages que font les adolescents (12-17 ans) et les jeunes adultes (18-25 ans) des contenus audiovisuels (films, séries TV, webséries, vidéos et podcasts) auxquels ils accèdent sur Internet et via les périphériques mobiles, et de cerner le sens qu’ils construisent autour de ces pratiques qui ne se limitent pas au visionnement, mais renvoient au partage, à l’évaluation, à la transformation et à la création de contenus.

CRSH. Savoir, 2014-2018

Christine Thoër >

Consulter le site du projet >

À lire sur le sujet :

  • Thoër, C., Bélanger, A., Millerand, F. et Duque, N. (2020). Le visionnement connecté dans le quotidien des jeunes femmes au Québec. Recherches féministes33(1), 177-196.
  • Thoër, C., Millerand, F., Vrignaud, C., et Duque, N. (à paraître 2020). Le spectateur «connecté» : Les pratiques de visionnement de contenus audiovisuels en ligne chez les jeunes au Québec. Revue Internationale d’études québécoises.
  • Balleys, C., Millerand, F., Thoër, Christine et Duque, N. (2020). Searching for oneself on YouTube: Teenage peer socialization and social recognition processesSocial Media + Society.
  • Millerand, F., Thoër, Christine, Duque, N., et Levy, J. J. (2019). Le « divertissement connecté » au sein du foyer :  une enquête auprès des jeunes Québécois. Revue internationale Enfances – Familles – Générations, (31).
  • Thoër, C. et  Millerand, F. (2017). Faut-il s’inquiéter de la progression de l’écoute de vidéos sur Internet? Des jeunes racontent,  Dans J.A. Souissa, Sommes-nous trop branchés?  La cyberdépendance (p. 83-111). Montréal (Québec).
  • CEFRIO. (2017). Visionnement connecté par les jeunes au Québec, rapport de recherche. Enquête réalisée avec C. Thoër, F. Millerand et A. Coutant en partenariat avec Télé Québec, Radio Canada et Vidéotron.
  • Thoër, C., Millerand, F., Leberre, S. et Duque, N. (2018, mai). Rapport des jeunes adultes francophones aux fictions sérielles québécoises en contexte de visionnement connecté. Présenté à Colloque « La télévision dans tous ses états », 86e congrès de l’ACFAS, Université du Québec à Chicoutimi.
  • Thoër, C. (2017, avril). Contenus audiovisuels en contexte connecté : quelles mutations? Présenté à Numérique +  Chaire L.R Wilson, Université de Montréal, Montréal (Québec). Voir la communication
  • Thoër, C. et al. (2017). Pratiques de visionnement connecté des jeunes Québécois de 12 à 25 ans, présentation, Ministère de la culture du Québec, 22 novembre 2017.
  •  Millerand, F., Thoër et C. Vrignaud, C. (2016). Regarder des séries en ligne : les formes de l’attachement chez de jeunes adultes québécois. Dans J. Châteauvert et G. Delavaud (dir.), D’un écran à l’autre (p. 557–571). Paris : L’Harmattan.
  • Thoër, C., Millerand, F., Vrignaud, C., Duque, N. et Gaudet, J. (2015). Sur le web, je regarde des vidéos, des séries et des émissions: catégorisation des contenus de divertissement visionnés en ligne par les jeunes de 12 à 25 ans. Communicazioni Sociali: Television Genres in the Age of Abundance, (2), 191–207.
  • Entrevues et couverture médiatique du projet :
    – Caza, P.E. (2018, juin 8). Amateurs de séries québécoises Les jeunes adultes en regarderaient davantage si l’offre et la convivialité des plateformes numériques étaient améliorées, Actualités-UQAM,  https://www.actualites.uqam.ca/2018/les-jeunes-adultes-aiment-les-series-quebecoises
    – Alexandre Vigneault. (2017, octobre 2). « YouTube a-t-il avalé vos enfants? », La Presse,  http://plus.lapresse.ca/screens/a8fc8304-f494-4b88-802d-d3c039460e27%7C_0.html
    – Cassivi, M. (2017, 17 octobre). Pense internet – La Presse+,  http://plus.lapresse.ca/screens/f8d2ae3a-61d5-43f9-9cd2-1306cab3a658%7C_0.html
    – Reportage sur les YouTubers, 1er mars 2016 de l’émission Banc public à Télé Québec, auquel a participé Christine Thoër Visionner le reportage

Trouver un autre projet >

Faculté de communication

La Faculté de communication est le plus important pôle d’enseignement, de recherche et de création en communication au Canada. Sa poursuite de l’excellence repose sur la qualité de ses programmes, la renommée de ses diplômés et son étroite collaboration avec les milieux professionnels.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Faculté de communication
Pavillon Judith-Jasmin
1495, rue St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3S1